SHAWVILLE, QUEBEC: SWIFTS IN DISTRESS! - SOS MARTINETS!

May 2014: 200 swifts will arrive at a capped chimney. - 200 Martinets itinérants. - Help! We need to build them a new home! Ils ont besoin d'un nouveau refuge!
Exhavoxfmfmksvecsaxy
Claire Charron
115 Facebook Friends
Animals
Gatineau, Quebec
Canada
7 Team Members
Accéder à la version française (vidéo et description) >>>


8 avril 2014: Merci à toute la communauté pour ses appuis généreux! Nous avons maintenant les fonds nécessaires pour que les Martinets ramoneurs retrouvent leur cheminée en mai. Pour les détails et développements, cliquez sur l'onglet "Mise à jour" (en haut de la page, à droite de l'onglet "Accueil du projet".)

April 8, 2014: Thank you all for your support.  We have enough money now to assure the Chimney Swifts of a safe roost when they return in May.  For details, click on "Updates" (2nd button from left above video at top of page).



Photo credit: Bruce Di Labio: http://www.dilabiobirding.ca/


Real generosity towards the future lies in giving all to the present.

Albert Camus

Who is this wonderful bird?

It's a Chimney Swift (Chaetura pelagica)! These birds migrate into Eastern Canada and the central western provinces in the spring, timing their arrival with the appearance of flying insects. Towards the end of summer the Chimney Swifts start on the long migration back to South America to their wintering grounds accompanied by the young of the season. Though the Chimney Swift is most closely related genetically to the hummingbird, it is often mistaken for a swallow, being of similar size and also feeding on insects in the air.

The natural habitat of the Chimney Swift is large hollow trees. Unfortunately, in the last two hundred years, this type of habitat became very rare due to deforestation and logging. The birds adapted to this change by adopting chimneys as roosts and nesting sites. Now, however, they are again faced with a loss of habitat. The chimneys that they use for roosting and nesting are disappearing rapidly. Across Canada, we are changing to gas or electric heating or modernizing our chimneys with metal liners and caps making them unusable for Chimney Swifts.
 

          Chimney at the Centre St-Raymond, Gatineau Québec

Why is the Chimney Swift endangered?



A History in Poop - CBC radio.


Canadian Wildlife Service brochure. (Our special thanks to the CWS who gave us  permission to use their brochure. Also, please note that the photo of the Chimney Swift on the cover + on P. 3 is from Nature Photographer Serge Beaudette).


   

What happened to the chimney at  McDowell School?

Before




After


Photo credits: Mario Gervais

In the summer of 2013, unaware that Chimney Swifts had been using the school's chimney for generations as a roost, the West Quebec School Board hired contractors to shorten the structure, insert a liner and cap the top of the chimney.

Details on what happened....


Our Project


A model for success! Replacment roost built at Fairview School, Indiana 2010

Inspired by the successful roost replacement project in Indiana, we are planning to build a masonry tower on the grounds of McDowell School so that the Chimney Swifts will have some place to roost when they return to Shawville in May 2014. We need to have the structure completed by the end of April to be ready for the swifts arrival.

Project details.

Swift Success Story at Fairview School,Indiana




What are the deliverables of the project?

After discussions with contractors, we estimate that in order to build a structure that conforms to professional building standards and that will last for generations to come, at least $25,000 is needed.  This figure is also in line with the total cost of the roost tower built in Indiana.

In this campaign, however, we have limited our goal to $15,000 in order to avoid potential extra charges in the marvelous world of crowdfunding. We will be working hard through the month of March, therefore, to find additional funding in order to reach our goal of $25,000


March 2014: 

  • Preparation and delivery of professional plans to the WQSB for approval
  • Consultation with the Canadian Wildlife Service
  • Fundraising focused on businesses and organizations in the region
  • Selection of a contractor to undertake the project

5 April 2014: end of fundraising campaign

7 April 2014

  • Final approval of project plans by the WQSB
  • Final agreement with contractor

9 April 2014: Construction begins

25 April 2014: It's done and ready for the Chimney Swifts!

Sketch used for Fairview School roost


Starting at the beginning of May, we will be working in teams to watch for the arrival of the Chimney Swifts at the McDowell School site.  We will use recordings of Chimney Swifts to encourage the birds to recognize and adopt the new roost. We also hope to have cameras installed in order to capture images of the swifts entering the structure.   It promises to be quite a show!




Why is this project important?

  • There are only around 1250  pairs of Chimney Swifts who still come to nest in Quebec. 

  • The roost in Shawville was one of the top 5 in Quebec for the number of birds counted there.
  • The structure we are proposing to build will make an important contribution to Chimney Swift conservation efforts. 
  • The Chimney Swifts had been using the chimney at McDowell probably since the school was built around 1960.
  • The Chimney Swifts need a chimney-like structure in order to be protected from predators, temperature extremes, and rain.
  • If we don't build them a replacement roost, where will they go?

These birds need our help! Every roost and nesting chimney counts in the effort to conserve the species.

In return, the Chimney Swifts eat lots of flying bugs and put on a great show when they come to the roost at nightfall: 


We all benefit!

The Chimney Swifts will not be the only ones to benefit from this project. Teachers at the school will be able to use the project as a springboard for student learning activities across the curriculum. The project will also serve to raise awareness in the community about our ability to appreciate and accommodate other species in an urban environment. In addition, when the Chimney Swifts arrive and when they gather again before migration, both the community and visitors can enjoy the amazing show these birds offer at dusk as they swirl through the sky and tumble into the roost for the night. Finally, the project will provide an example of swift stewardship for everyone in Canada and the U.S. who are passionate about this wonderful bird.
 

Students watch swifts at a school in the U.S.A.

What we need

We need your generous donations to help us raise the funds needed to build a replacement roost for the Chimney Swifts.

In return we offer you a selection of gifts (THE card, high resolution nature photos, bird identification guides, etc.). But, above all, we offer you the opportunity to contribute directly to the conservation of a species at risk.

Who are we?


Deborah Powell, resident of Norway Bay, Bristol and  Claire Charron of Gatineau

Claire and I met at a Chimney Swift Stewardship workshop co-sponsored by the Regroupement Québec Oiseaux and the Club des ornithologues de l'Outaouais en octobre 2013. The purpose of the workshop was to form a working group to protect Chimney Swift habitat in the region.

When the sad story of the end of the McDowell School roost was discussed, we decided something should be done and... here we are..on our way to building the first Canadian Chimney Swift replacement roost!

We are both active and engaged in our communities as well as being involved in Chimney Swift stewardship work.  Both of us are teachers.

We're looking forward to the spring and to welcoming the Chimney Swifts to their new 5 star roost!


Other ways to help

Even if you can't help us out financially, you definitely CAN help us get the word out about this project. By telling everyone you can think of about the project, you will be helping us to reach our goal and a lot more people will have learned about the Chimney Swift! You can use Indigogo's tools to pass on the message too.

Thank you VERY much!

Deborah and Claire, 3 March 2014

____________________________________________________

Go back to English Version >>>




Un ami du monde et des oiseaux parle de notre projet sur son blogue, Mille Mercis Zachary:


    Lire la suite...


Crédit photo ci-haut : Bruce Di Labio : http://www.dilabiobirding.ca/


La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent. Albert Camus

Quel est ce bel oiseau?

Le Martinet ramoneur (Chaetura pelagica), une espèce en péril, migre dans les provinces centrales et de l’est du Canada au printemps. Son arrivée coïncide avec l’apparition des insectes, soit vers la fin du mois d’avril et le début du mois de mai. C’est vers la fin de l’été qu’ils entreprennent leur longue migration vers l’Amérique du Sud pour y passer l’hiver, accompagnés des nouveaux-nés devenus autonomes. Bien qu’il s’apparente au Colibri à gorge rubis, on confond parfois le Martinet ramoneur avec l’hirondelle, de taille semblable et qui se nourrit également d’insectes en vol.
 
L’habitat naturel du Martinet ramoneur est la forêt, là où il y a de gros chicots creux. Hélas! Depuis deux siècles, la récolte intensive des arbres, petits et gros, a beaucoup perturbé cet habitat. La rareté des gros arbres creux a progressivement mené l’oiseau à adopter les cheminées pour s’y réfugier et y nicher. Or depuis quelques décennies, l’espèce est une fois de plus confrontée à la perte de son habitat. En effet, les cheminées pouvant lui servir de dortoir ou de site de nidification disparaissent très rapidement. Partout au Canada, nous passons au chauffage au gaz ou électrique ou encore nous modernisons nos cheminées (chemisages de métal et capuchons), les rendant inutilisables pour le Martinet ramoneur. Et cette fois-ci, le défi est de taille, car malgré sa grande résilience, le Martinet ramoneur n’a plus de solution de rechange.

          Cheminée du Centre St-Raymond, Gatineau Québec

Pourquoi le Martinet est-il en détresse?

Une vidéo d'une douzaine de minutes résumant la situation du Martinet ramoneur.

Une brochure informative du Service canadien de la faune. (Nous tenons à remercier le SCF pour nous avoir permis d'utiliser leur brochure. Également, prière de noter que la photo du Martinet ramoneur en page couverture et à la p. 3 est du photographe Serge Beaudette).


    Martinet ramoneur en détresse

Que s'est-il passé à McDowell?

Avant




Après


Crédits photos de l'école McDowell: Mario Gervais

À l'été 2013, sans savoir que les Martinets utilisaient la cheminée de l'école McDowell à Shawville depuis des décennies, on l'a rétrécie, on y a installé un chemisage de métal (l'oiseau ne pourrait plus s'agripper) et on l'a capuchonnée. Il est inutile de considérer un décapsulage de la cheminée car les oiseaux y resteraient piégés et ils y mourraient.

Au secours! Cheminée coupée à l'école primaire de Shawville... un résumé.


Notre projet


Le nouveau dortoir des Martinets ramoneurs, École Fairview, Indiana 2010

Comme cela s'est fait à plusieurs endroits aux US, nous planifions de faire construire une tour, inspirée du modèle de l'école Fairview, sur le terrain de l'école McDowell qui servira de dortoir pour les 200 Martinets qui arriveront d'Amérique du sud en mai 2014. Il  faudra construire le dortoir en avril afin qu'il soit prêt pour l'arrivée des oiseaux.

Voici les détails du projet.

Un projet similaire en 2010 en Indiana, un franc succès:



Quels sont les livrables du projet?

Nos discussions avec les experts en maçonnerie le confirment: pour construire une structure stable comme celle de l'école Fairview, une tour qui résiste aux années et qui soit conforme aux normes actuelles en matière de construction, il en coûtera environ 25 000$. C'est ce qu'a coûté le dortoir à l'école Fairview en 2010.

Dans cette campagne, nous avons préféré limiter notre objectif à 15 000$ afin de réduire les frais de pénalités éventuels. Pendant la campagne, nous travaillerons donc à trouver des appuis supplémentaires auprès des entreprises et organismes de la région afin d'obtenir des dons divers qui nous permettront d'atteindre notre objectif requis de 25 000$.

D'ici à la fin mars 2014:

  • Entente avec la CSWQ sur le site final pour la construction du dortoir
  • Entente sur les plans du projet avec le Service canadien de la faune
  • Sollicitation de dons auprès des entreprises et organismes de la région
  • Choix de l'entrepreneur qui réalisera le projet

5 avril 2014: fin de la campagne de financement du projet

7 avril 2014

  • Entente finale avec la CSWQ sur les plans du projet
  • Entente finale avec l'entrepreneur sur les plans et devis

9 avril 2014: début de la construction du dortoir

25 avril 2014: Fin du projet - Le dortoir est terminé.

Plan succint du dortoir de l'école Fairview


Au début de mai, nous aurons des équipes pour surveilller l'arrivée des Martinets ramoneurs au site de l'école McDowell. Leur arrivée est prévue durant la semaine du 5 mai. Nous serons munis d'enregistrements (chants du Martinet) pour leur donner un petit coup de pouce afin qu'ils repèrent rapidement leur nouveau dortoir. Nous aurons également des caméras, dans l'espoir d'être témoins de leur arrivée et de leur découverte du nouveau dortoir. Cela promet d'être tout un spectacle.



Martinets ramoneurs rentrant au bercail, quelque part aux États-Unis.

Pourquoi ce projet est important?

  • Il ne reste au Québec plus que quelque 1250 couples nicheurs.

  • Le dortoir de Shawville était le 5e en importance dans la province.
  • Ce nouveau refuge que nous voulons construire viendra renforcer l'effort global en Amérique du Nord pour tenter de sauver l'espèce. 
  • Les 200 Martinets qui utilisaient la cheminée de l'école McDowell  comme dortoir le faisaient depuis des décennies.
  • Les Martinets ont besoin d'une structure verticale fermée pour être à l'abri des prédateurs, des intempéries, du froid et de la chaleur.
  • Si nous ne leur construisons pas un refuge de remplacement, où iront-ils?

Il est de notre devoir de protéger ces oiseaux magnifiques et de faire ce qu'on peut pour permettre aux effectifs de Martinets ramoneurs  de se rétablir. Les Martinets sont en détresse et ils ont besoin de nous. Chaque dortoir et chaque nichoir compte!

Mais encore, il est important de réaliser ce projet pour continuer à pouvoir profiter du spectacle magnifique qu'offre le Martinet ramoneur lorsqu'il rentre au dortoir au crépuscule:


Des retombées pour nous tous

Ce projet d'accueillir glorieusement les quelque 200 Martinets qui se pointeront en mai prochain, épuisés de leur long voyage et venus chez nous pour nicher, aura des retombées sur plusieurs plans. 

D'abord, les enseignants pourront s’en inspirer pour créer des projets d’éducation et d’initiation à l’écologie destinés aux élèves de l’école. Le projet servira également à sensibiliser la communauté à notre capacité d’agir sur notre environnement immédiat. De plus, durant l’été, la communauté du Pontiac et ses visiteurs pourront profiter de ce loisir ornithologique ainsi que des expériences hors du commun que nous fait vivre ces oiseaux fascinants lorsqu'il rentrent au bercail en carrousel pour la nuit. Enfin, ce projet servira d'exemple à imiter à travers la province et dans tout le pays où le Martinet s'aventure.

Écoliers observant des Martinets ramoneurs tournoyant autour d'une cheminée-dortoir aux US.

Ce dont nous avons besoin

Nous avons besoin de vous pour réunir les fonds nécessaires, soit un minimum de 15 000$ pour construire ce dortoir.

En échange, nous vous offrons une série de contreparties (carte de remerciement, photos nature haute résolution, livre sur l'identification des oiseaux, votre nom sur une plaque commémorative et autres). Mais surtout, nous vous offrons la possibilité de participer concrètement à un projet de sauvegarde d'une espèce menacée.

Qui nous sommes?


   Deborah Powell de Norway Bay et Claire Charron de Gatineau

Deborah et moi nous sommes rencontrées lors d'un atelier offert sur le Martinet ramoneur par le Regroupement Québec Oiseaux en collaboration avec le club des ornithologues de l'Outaouais en octobre 2013. Cet atelier visait à former un groupe d'Intendance pour le Martinet ramoneur en Outaouais afin de sécuriser les dernières cheminées restées intactes et utilisées comme nichoir par l'oiseau.

Nous sommes deux citoyennes engagées dans notre communauté et sommes toutes deux membres du groupe d'Intendance pour le Martinet ramoneur. Nous sommes également enseignantes au niveau secondaire. 

Lorsque nous avons discuté du triste sort qui attendait les 200 Martinets lorsqu'ils arriveront chez nous en mai prochain, nous nous sommes dit qu'il nous fallait faire quelque chose. Depuis, nous nous activons à ce projet pour le moins périlleux, mais combien passionnant.

Quel beau printemps ce sera lorsque les 200 martinets arriveront à leur nouveau dortoir 5 étoiles!


D'autres façons d'aider

S'il n'est pas possible pour vous de nous aider financièrement dans ce projet, il vous est toujours possible de nous aider autrement: faites connaître la situation du Martinet ramoneur ainsi que cette page à tous les gens que vous connaissez durant toute la campagne, soit jusqu'au 5 avril. Servez-vous des outils de partage Indiegogo pour passer le mot!

Il ne faut jamais sous-estimer l'impact d'un groupe de gens déterminés... (Margaret Mead).

Au nom des petits ramoneurs, à vous tous, un IMMENSE MERCI!

Claire et Deborah, 3 mars 2014



$9,263CAD
raised by 158 people in 1 month
62% funded
0 time left
$15,000 CAD goal
Flexible Funding This campaign has ended and will receive all funds raised.
Campaign Closed
This campaign ended on April 6, 2014
Select a Perk
  • $50CAD
    Featured
    THANK YOU! / MERCI!

    (EN) + Your name + your city of residence goes on the plaque that goes on the roost! (FR) + Votre nom, en tant que donateur, et votre ville de résidence seront inscrits sur une plaque qui sera apposée au dortoir.

    50 claimed

    Estimated delivery: May 2014
  • $25CAD
    Thank you!/Merci!

    (EN) You’re invited to a Swift Night Out on May 23 or 24 2014 at the roost in Shawville (if you can’t make it to Shawville, we can tell you where the nearest known roost is to your location) (FR) Vous êtes invités à une soirée d'observation des Martinets qui rentrent au dortoir les vendredi 23 ou samedi, 24 mai 2014 sur le site de l'école McDowell à Shawville (si vous ne pouvez vous y rendre, nous pouvons vous renseigner sur le dortoir le plus près de chez vous).

    26 claimed

  • $100CAD
    THE card / LA carte

    (EN) + You get a beautiful and reusable greeting card featuring Bruce Dilabio’s amazing photo of a Chimney Swift. www.dilabiobirding.ca (FR) + Vous recevrez une carte de souhait réutilisable, illustrée d'une superbe photo d'un Martinet ramoneur en train de couver ses oeufs, photographie de Bruce Di Labio. www.dilabiobirding.ca

    11 out of 200 claimed

    Estimated delivery: May 2014
  • $250CAD
    HR Photos / Photos HR

    (EN) + You get 5 wonderful high res nature photos to use as screensavers. (FR) + Vous recevrez 5 magnifiques photos numériques Nature haute résolution pour votre économiseur d'écran.

    0 out of 50 claimed

    Estimated delivery: May 2014
  • $500CAD
    Nature Mag Nature

    (EN) + One year subscription to Canadian Geographic magazine (FR) + Vous recevez un abonnement d'un an au superbe magazine Nature sauvage : www.naturesauvage.ca/

    2 out of 30 claimed

    Estimated delivery: May 2014
  • $1,000CAD
    Super Bird Guide Oiseaux

    (EN) + A Peterson Field Guide to Birds of Eastern and Central North America. (FR) + Une copie du guide des Oiseaux du Québec et de l'est de l'Amérique du Nord de Roger Tory Peterson chez Broquet.

    0 out of 25 claimed

    Estimated delivery: May 2014
  • $5,000CAD
    Pontiac for 2/ Pour 2

    (EN) + dinner for 2 at the Café 349 in Shawville and an overnight stay at a nearby Bed & Breakfast. (FR) + Un souper pour deux au Café 349 de Shawville et une nuit dans un B&B à déterminer.

    0 out of 5 claimed

    Estimated delivery: May 2014
Do you think this campaign contains prohibited content? Let us know.